AMOS Ligue - MPG

L'AMOS Ligue c'est quoi ? C'est simple, tu prends de la Ligue 1, de la Premier League, MPG, tu secoues et on apparait !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A quoi sert le mercato d'hiver ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adrian Dragster
Admin
Admin
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 09/01/2017
Localisation : Metz, France

MessageSujet: A quoi sert le mercato d'hiver ?   Sam 21 Jan - 11:00

Ouvert depuis le 1er janvier minuit, le mercato d'hiver continue de faire débat année après année.
Cela fait vingt ans que le mercato d'hiver existe. Mis en place en janvier 1997, il permet en cours de saison pour les clubs européens d'opérer à des ajustements au sein des effectifs.
Bonne idée sur le papier, dans les faits cela s'avère plus compliqué.

Quel intérêt pour les clubs dans le sens des arrivées ?

Il convient de distinguer deux cas de figure, les clubs jouant le haut du tableau et ceux mal classés qui s'attendent à lutter pour le maintien.
Pour les institutions sportives bien classées, le mercato d'hiver a peu d'intérêt car elles sont dans les temps vis-à-vis des objectifs fixés en début de saison. Ces clubs ont connu une bonne première partie de championnat et l'effectif a de bons automatismes, il n'y a pas de raison d'opérer à de grands changements.
Selon Didier Deschamps, lorsqu'il entraînait l'OM, "ce n'est pas un mercato qui est très intéressant pour les clubs. Ça permet parfois de corriger certaines choses, mais c'est surtout un élément perturbateur par rapport aux joueurs et à la dynamique collective. Ce n'est pas forcément une bonne chose".
Par ailleurs, pour les clubs européens, sachant qu'un joueur ne peut pas jouer pour deux clubs différents en coupe d'Europe dans la même saison, il est peu probable de voir des transferts.
Certains clubs peuvent cependant avoir un léger retard avec les objectifs de début de saison et connaître un ou deux renforts maximum. Ainsi, on fonctionne par tâtonnement pour atteindre la perfection. C'est en cela que Stéphane Moulin pense "que c’est redonner une deuxième chance aux clubs qui ont de l’argent" car ces derniers vont pouvoir se renforcer là où les équipes les plus modestes vont devoir composer avec des budgets plus serrés. Cela s'assimile à une séance de rattrapage pour les clubs les plus aisés.
Les contrats des joueurs se terminent pour la plupart en juin. Dans sa dernière année de contrat, il est possible pour le joueur lors des 6 derniers mois d'entamer des négociations avec un autre club, pour y signer au terme de son contrat actuel. Cela permet aux clubs ayant le plus de stabilité, d'économiser les frais de transferts, pour les reverser soit dans le salaire du joueur, soit dans les termes du contrat, comme pour la prime à la signature.

Pour les clubs mal classés, il est tentant de recourir au marché des transferts en hiver. Les dirigeants pensent qu'il faut tenter autre chose puisqu'il manque visiblement un maillon dans le rouage de l'effectif.
Selon Guy Roux, "Les clubs mal classés pensent que s'ils recrutent au mercato d'hiver, ils ne vont pas descendre. Les statistiques prouvent pourtant que ce marché ne change pas grand-chose. Il n'y a pas de bonne affaire au mercato, sauf à aller piocher chez les remplaçants de l'OL ou de l'OM… Quand j'entraînais Auxerre, je n'ai jamais pris un joueur en janvier, sauf blessé grave dans l'effectif. [...] Le mercato d'hiver abîme les finances des clubs et peut même casser l'ambiance dans une équipe."
Le mercato d'hiver serait ainsi une fausse bonne idée, résultante d'un changement immédiat attendu par les supporters.
Frédéric Antonetti voit cela d'un autre oeil, puisque cela permet selon lui "dans certains cas de réaliser de bonnes affaires", en y trouvant par exemple un joueur d'expérience qui va amener de la stabilité dans le jeu d'une équipe. Il regrette en revanche la durée de ce mercato hivernal qu'il trouve trop long.
Il arrive que le club ait déjà changé d’entraîneur depuis le début de la saison, et le nouveau staff va vouloir amener quelques joueurs qu'il a déjà eu sous ses ordres par le passé.
Le mauvais début de championnat est souvent lié à une inefficacité offensive donc les dirigeants vont rechercher un attaquant.
Comment recruter un attaquant performant ?
C'est l'équation la plus dure du mercato d'hiver. Le club doit composer avec des ressources financières et fait souvent le choix d'un pari en recrutant un joueur en manque de confiance dans son club actuel.

Quel intérêt pour les clubs dans le sens des départs ?

Il s'agit de joueurs en manque de temps de jeu dans leur club actuel. Pour les jeunes joueurs, les clubs vont chercher à les prêter dans des clubs de divisions inférieurs dans la plupart des cas. Le but étant de faire enchaîner les matchs à un niveau supérieur à la réserve du club professionnel.
Pour les joueurs confirmés, il va s'agir de transferts définitifs car le club sent que le joueur ne pourra plus apporter pour l'effectif.
Il peut également arriver qu'un joueur vienne de signer un contrat longue durée dans son nouveau club et qu'il ne s'est pas acclimaté au pays, à la culture, ou à la langue. Le cas échéant, un départ dès l'hiver est envisageable pour trouver un nouveau projet. Pour Elie Baup, "partir au mercato d'hiver, c'est la solution de facilité pour les joueurs qui vivent une situation difficile". Le club a donc tout intérêt à le céder, et augmenter ainsi son budget salaire disponible afin de faire venir un autre joueur de l'extérieur.
Enfin, le mercato hivernal représente une nouvelle fenêtre de départ pour les joueurs qui n'entraient déjà pas dans les plans de l'entraîneur en début de saison mais qui n'avaient pas pour autant trouvé de nouveau club. Leur situation est peu enviable. Souvent, ces joueurs s'entraînent à part du groupe professionnel, et peuvent être mis, selon les cas, à la disposition de la réserve.

Que cela soit pour les grands clubs ou ceux plus modestes, le discours est plutôt négatif à l'encontre du mercato hivernal. Pourtant, la plupart continue de s'en servir à plus ou moins forte dose.
En ligue 1, pour le mercato d'hiver 2016, il y a eu 150 opérations (pour 161 en janvier 2015 et 608 à l'été 2016). Ce chiffre contient 59 prêts pour seulement 39 transferts définitifs.

Alors, quid d'un prêt ou d'un transfert sec, toujours est-il qu'il reste 10 jours aux clubs pour se décider.


Sitographie complémentaire:
http://www.leparisien.fr/sports/a-la-recherche-de-la-bonne-affaire-31-12-2010-1208076.php
http://sport24.lefigaro.fr/football/transferts/actualites/mercato-d-hiver-a-quoi-ca-sert-442152
http://sport24.lefigaro.fr/le-scan-sport/buzz/2015/01/14/27002-20150114ARTFIG00450-faut-il-supprimer-le-mercato-d-hiver.php
http://www.mercato365.com/moulin-deteste-le-mercato-dhiver-2143323.html
http://www.lfp.fr/corporate/article/le-bilan-du-mercato-hivernal-2015-2016.htm
http://www.lfp.fr/corporate/article/bilan-mercato-la-formation-a-nouveau-recompensee.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A quoi sert le mercato d'hiver ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quoi sert le comité des fêtes ?
» Talent distrait à quoi sert-il ?
» Le talent adrenaline a quoi sert il ??
» à quoi sert le bouton submit conditionnal
» A quoi sert "Preview"?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMOS Ligue - MPG :: La Buvette :: Le Kiosque-
Sauter vers: